L’Harmonie concurrence la coupe du monde

harmonie vignetteLe problème d’un calendrier élaboré longtemps à l’avance, c’est que des imprévus peuvent survenir. C’est ce qui s’est passé vendredi soir avec le concert de l’harmonie municipale qui a été victime en quelque sorte de la Coupe du monde football et du match de l’équipe de France contre la Suisse. Il faut bien le dire, les travées de la salle des fêtes sonnaient un peu creux pour ce concert d’été. Peu importe, dirons-nous, les présents ont eu raison et les absents, bien tort. A défaut de Jean-Paul Sautier, l’illustre chef d’orchestre, prévu au départ pour diriger l’harmonie et qui n’a pu se déplacer, c’est la musique de Vernou qui a assuré la première partie de la soirée. Sous la direction d’Ingrid Vaussourd « Vernou en harmonie » a enchanté le maigre public avec un programme éclectique allant de Marc Jeanbourdin à Egbert Van Groningen en passant par un « The best of Aznavour » ou encore le célèbre « Queen » de Freddy Mercury. L’harmonie, comme à son habitude a assuré la seconde partie brillamment sous les directions de Christophe Pérault et Pascal Tourné. Charles Chaplin, qui était aussi compositeur parmi ses nombreux talents, Alain Crépin et « Saxs en parallèle », Édith Piaf et le compositeur bien connu maintenant à Saint-Pierre, Jacob de Haan, ont constitué le plat de résistance de cette seconde partie. C’était juste avant le morceau joué en commun par les deux ensembles qui ont interprété le provocant « Hard Rock hallelujah » du groupe finlandais qui a fait un tabac à l’Eurovision en 2006.

Voir l’article

 

Les commentaires sont fermés